Photos
Page 1, 2.

Retour page précédente

 

 

 

 

Ecolo (5 ans) a été trouvé dans la rue. Malgré tout il est resté un chien doux, dépourvu d'agressivité, mais cependant très têtu. Vue sa force le tenir en laisse était fatiguant, il refusait obstinément d'obéir même au "assis" et n'avait aucun rappel (l'instinct de chasse prenant le dessus). Après m'avoir testé toute une leçon, il est vite devenu docile. C'est à sa maîtresse de savoir rester plus têtue que lui!
Cola (1 an 1/2) comme nombre de Jack Russels n'a pas un caractère facile. Il était devenu très dominant: mordeur, voleur, destructeur, malpropre et hurleur lors des absences. L'éducation l'a fait beaucoup changé même s'il persiste à tester surtout le vol d'objets. Avec lui il ne faudra jamais relâcher notre vigilance et maintenir définitivement une hiérarchie très stricte.
Duschka (1 an) est une Airedale Terrier et comme beaucoup de terriers, elle a un gros caractère. Vue son gabarit il était devenu intolérable qu'elle mordille tout le monde y compris les petit-enfants, qu'elle saute, qu'elle tire, qu'elle vole, qu'elle défèque la nuit dans le salon, bref qu'elle se croit la chef! L'éducation n'a pas été facile, Duschka n'a pas lâché aisément son statut mais elle s'est bien calmée. Les enfants ont la paix, elle est propre, ne vole plus à table et marche au pied.

 

Denzo (7mois) a débuté son éducation tôt, à 2mois1/2, avant que des problèmes éventuels ne surgissent. Ainsi il a appris par le jeu et les friandises tous les ordres de base ce qui fait de lui un chien très obéissant, qui ne tire pas, ne saute pas sur les gens, et revient parfaitement même s'il joue avec d'autres chiens. Socialisé dés son plus jeune âge il s'entend bien avec ses congénères.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Diana (11mois) commençait à détruire de plus en plus durant les absences malgré les 4 autres chiens! Elle pleurait le matin pour faire lever ses maîtres, tirait fort en laisse et aboyait sur les chiens pour jouer, refusait de rentrer quand on l'appelait, quémandait à table... Têtue, elle a néanmoins fini par accepter d'obéir, elle est à présent plus calme et son maître a appris à moins lui céder aussi.

 

 

Nitro (8mois) a été pris en main très tôt heureusement car à 2mois 1/2 il mordillait déjà fort les enfants, détruisait les tapisseries et divers objets et n'écoutait pas. La propreté nocturne n'était pas encore acquise. Il a appris à se canaliser un peu car c'est un chien "speed", nerveux, qui avait tendance à se mordiller ou se gratter beaucoup, à sauter aussi.

 

 

 

 

 

 

 

Biscotte (6 mois) était une chienne beaucoup trop active, presque infernale, pour ses maîtres. Même si tout n'est pas réglé compte tenu de son jeune âge, elle a néanmoins cessé de les harceler pour jouer (quitte à les mordre s'ils refusaient), de se montrer désobéissante et dominante et elle marque de moins en moins "son territoire". Biscotte est plus calme mais ses maîtres devront rester fermes.
Doom (10 mois) était incapable de sortir sans tirer comme un husky, elle ne tenait pas en place, aboyait tant qu'on ne s'entendait plus et n'avait aucun rappel car elle poursuivait oiseaux, cerf-volants, joggers, chiens... Elle réveillait chaque nuit ses maîtres pour exiger de sortir ce qui ne l'empêchait pas d'uriner dedans! Son éducation a dû être très ferme car elle a donné beaucoup de fil à retordre à sa maîtresse faisant tout et n'importe quoi plutôt que d'obéir! Mais tout est rentré dans l'ordre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Diva (10 mois), très sociable et gentille, avait cependant besoin d'éducation. Elle a appris à marcher sans tirer, à obéir aux ordres de base même en présence d'autres chiens (seul le rappel reste inconstant surtout si les autres chiens n'écoutent pas non plus leurs maîtres). Elle recourt moins à la "manipulation" pour échapper aux ordres (certains chiens simulent la crainte pour qu'on leur fiche la paix!)

 

 

 

 

Compote (1 an) cumulait beaucoup de problèmes: incapable de dormir seule, hurlait si restait seule la journée, très collante, attaquait la tortue et la tondeuse, dominante envers sa maîtresse, agressait les sportifs et les clients à l'agence... Après avoir consulté un 1er comportementaliste à 4 mois et fait de l'éducation canine en club ce qui n'arrangeait pas ses problèmes, ses maîtres ont choisi un dressage plus adapté car individuel. Beaucoup de problèmes ont été réglé mais certains paraissent irrécupérables (son intolérance à la solitude serait d'origine génétique comme sa mère, son agressivité envers certaines personnes est imprévisible, non systématique et donc imcompréhensible). 1an après voici les nouvelles: Compote n'attaque plus les gens, les balades sont beaucoup plus détendues pour sa maîtresse mais elle est toujours incapable de supporter la solitude (il arrive qu'elle aille dormir seule d'elle-même la nuit, peut-être qu'elle progressera encore!)
Couki (10 mois) avait vraiment besoin d'être éduqué: il urinait dans la maison, sautait, mordillait, creusait et déterrait, tirait très fort, volait de la nourriture, s'installait sur le lit de la fillette... Ces problèmes sont aujourd'hui résolus, notamment la malpropreté liée à la dominance. Même leur fille a appris à le dresser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

César (1 an) n'a de grand que le nom puisqu'adulte il ne pèse qu'1,5 Kg, ce qui ne l'empêchait pas de dominer sa maîtresse. Malgré son poids c'est lui qui promenait, il urinait et déféquait dans la maison pour marquer son territoire, il aboyait sur les voisins, il chevauchait et n'écoutait rien. Son éducation s'est déroulée comme pour les gros chiens, avec fermeté. Sa maîtresse a réussi à se faire violence et reprendre le dessus.
Dreamy (8 mois) a commencé son éducation à 2 mois1/2 car elle mordillait déjà beaucoup trop fort! Très gentille, intelligente mais d'un caractère bien trempé, il a fallu que sa maîtresse soit ferme et patiente à la fois (les Golden sont très joueurs!) Dreamy marche parfaitement au pied et a un excellent rappel même si elle joue avec d'autres chiens!

 

Zit (7 mois) a montré dés 4 mois son caractère dominant, têtu mais sans aucune agressivité. Il n'a vraiment progressé qu'en méthode adulte bien que la méthode chiot lui ait appris les ordres de base. Son maître voulait surtout en faire un chien stable et sociable. On lui a appris à accepter la muselière puisque la loi l'y oblige, à ne plus sauter sur les gens pour faire la fête et à marcher sans tirer.

 

 

 

 

 

 

 

 

Cosak (2 ans) avait essentiellement un problème de rappel: impulsif, il courrait vers tout ce qui bougeait (oiseaux, lapins, chiens, chats...) Le travail a donc consisté à lui apprendre l'autocontrôle et qu'il pouvait se perdre s'il partait trop loin. En terrain inconnu Cosak revient, il stope aussi s'il y a des lapins, mais avec les chiens dans son quartier ce n'est pas encore gagné.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chipie (1 an) a été trop "dorlotée"; à l'adolescence elle a pris la place vacante du dominant et les problèmes ont commencé: exiger de dormir dans le lit, ne plus obéir et surtout hurler sans cesse quand ses maîtres partaient. En 2 mois 1/2 tous ces problèmes ont été résolus grâce à la mise en place d'une bonne hiérarchie comme cela aurait dû être dés le début. Car à 1an il est plus difficile de fixer de nouvelles règles à un chien qu'à 2 mois!

 

 

 

 

 

 

 

Dakota (10 mois) est issu d'une lignée de chasseurs et affiche donc un caractère très fort qui le rendait incontrôlable. Il sautait tant sur ses maîtres, leurs enfants et les gens qu'il était difficile de rester dans le jardin avec lui! Et les ballades prenaient des allures de pistage. Le dressage a arrangé tout ça sauf une chose: sa sexualité "envahissante"; la seule solution fut la castration.
Houschka, bouvier des flandres de 9 mois, continuait de faire ses besoins dans la maison (par mécontentement) et avait pris de mauvaises habitudes. En plus du dressage de base, il a fallu instaurer une hiérarchie ferme en commençant par l'exclure de la chambre afin qu'elle cesse de vouloir dominer ses maîtres ainsi que détruire ou uriner lors de leurs absences.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Câline (1 an) est adorable mais fofolle et désobéissante. Suite à une opération, sa maîtresse ayant des difficultés à marcher hésitait à la sortir car Câline tirait trop fort surtout après les chats! Grâce à ses aptitudes de Border Collie elle a été une élève consciencieuse et réceptive au dressage. Les ballades sont devenues un plaisir sans risque puisqu'elle ne tire même plus vers les chats.

 

Dickxy (10 mois) est un chien au caractère très dominant voir mordeur si contraint à la soumission. Ayant pris la mauvaise habitude de sauter et tenir le bras de sa maîtresse dans la gueule, son éducation ne pouvait plus attendre et cet "adolescent" s'est montré fort difficile avec madame. Mais grâce à beaucoup de fermeté elle a pris le dessus et devra continuer à s'imposer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page
Flash (2 ans) porte bien son nom! Chien perdu qui a littéralement trouvé son nouveau maître, il est très dynamique et a transformé le jardin en terrain de jeu, déterrant les plantes, creusant, aboyant à chaque passage... Il tirait si fort qu'il était presque insortable. Abusant de la grande patience de son maître, le dressage était indispensable et l'a beaucoup calmé mais attention aux récidives!

 

 

 

 

 

Calou (2 ans) était devenu dominant: il refusait d'aller au panier et avait déjà mordu, il n'écoutait plus rien quand il y avait des invités, et son côté peureux n'arrangeait rien. Sa maîtresse étant enceinte, les balades devenaient difficiles car il tirait fort. Il fallait absolument qu'il retrouve sa place de chien avant l'arrivée du bébé. Ce ne fut pas facile mais le résultat est là, Calou a très bien accepté le bébé!

 

 

 

 

 

Bambi (4 ans) a commencé vers ses 3 ans à marquer son territoire; il urinait la nuit dans toutes les pièces et lorsque Madame avait le dos tourné. Au fil des années des privilèges de dominant comme monter sur le lit, avoir sa chaise lors des repas, suivre partout sa maîtresse l'ont laissé prendre la place de chef. Très têtu il continue de tester dés que sa maîtresse est inattentive; il faudra du temps pour tout récupérer.

 

 

Dylan (1an 1/2), bien que très gentil, se montrait un peu dominant. Il était turbulent, refusait de rentrer et tentait de détourner l'autorité en jeu, il chevauchait beaucoup ses jouets et vers 1an avait commencé à uriner dans la maison. Restaurer une hiérarchie était primordial, ensuite l'éducation lui a appris à se cadrer et il revient quand on l'appelle. Seuls les aboiements de garde restent un souci.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dago (1an) a eu un début de vie très dur. Adopté à 10mois il est devenu dominant, s'est interposé entre le couple, grognait, menaçait de mordre les invités et les passants lors des balades. Lunatique et imprévisible, il n'a pas été facile à éduquer mais ses maîtres n'ont pas lâché et à présent il est plus à l'aise dans la rue et ne cherche plus à agresser les gens. Chez lui aussi il est devenu obéissant.

 

 

Calou (1an 1/2) est très têtu. Il avait absolument besoin d'apprendre à marcher en laisse, à obéir surtout à sa maîtresse (et à cesser de lui mordiller les mains et les vêtements, de l'embêter quand elle faisait le ménage ou qu'elle mangeait!). Chasseur et "creuseur" dans l'âme, ces deux choses restent difficiles mais la sagesse de l'âge l'aidera aussi à se calmer.

 

 

 

 

 

 

 

Curcuma (2ans) avait la mauvaise habitude de sauter sur les invités durant de longues minutes, de zigzaguer sur la route en laisse, de ne pas revenir, mais surtout à faire des bêtises pour attirer l'attention de sa maîtresse quand elle était au tèl (voler et détruire des affaires, aboyer, sauter, ronger ses chaussons). Joueur, il la faisait courir autour de la table pour lui mettre la laisse! Tout ça va mieux mais attention au tèl! Curcuma est facétieux!

 

 

 

 

Luna (8mois) devenait de plus en plus hargneuse envers les autres chiens et comme elle tirait en laisse, elle était peu sortie car ce n'était pas un plaisir. Depuis les leçons elle ignore ses congénères tout en marchant au pied, est devenue propre, n'a plus creuser dans les pots de fleurs ni détruit les chaussures, ne saute plus sur les gens, et se soumet docilement à sa maîtresse.

 

 

 

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Biggy (3ans) est un chien sympas mais têtu et malin. Il retirait son collier puis faisait courir sa maîtresse 1/2 hr. Il tirait extrêmement fort, sautait sur les gens par jeu, tirait vers les chiens, et n'accordait aucune attention à sa maîtresse. Son éducation n'a pas été facile au départ car il a un caractère fort mais jamais agressif; puis il s'est vraiment amélioré!
Dalvel (10mois) se montrait dominant depuis tout petit envers sa famille. Il fallait le recadrer pour qu'il cesse de grogner et de mordre quand il volait de la nourriture ou des objets ou quand il était renvoyé au panier. Qu'il cesse de contrôler tous les faits et gestes de ses maîtres et d'occuper la cage d'escaliers. Qu'il cesse d'uriner dans la maison, de mordiller lors des câlins et des jeux, de provoquer... Tout n'est pas parfait, il est encore "ado", il ne faudra rien lâcher avant des mois.

 

Brasco (3ans) est un joli Whippet aux airs raffinés; mais face à d'autres chiens il se transformait en bête féroce! D'abord très têtu au point de me faire douter, il s'est révélé discipliné par la suite et capable de se contenir. Après avoir testé les nouvelles règles en montant sur les lits et canapés, il a cédé et est devenu plus calme et obéissant. Restons vigilants!
Atila (3ans) a un caractère dominant surtout envers ses congénères mâles d'où des agressions dans la rue et une bagarre. Malgré 5leçons avec un éducateur rien n'avait changé. La hiérarchie devait d'abord être mise en place, puis le dressage en conditions réelles face à d'autres chiens. Après 5leçons Atila parvient à se contrôler et sa maîtresse à le dominer tant à la maison qu'en extérieur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Dora (10mois) est jeune et encore très fofolle. Elle avait, en plus de ne pas obéir et de ne pas être encore propre, un problème particulier: très peur des objets à terre au point de fuir en hurlant. Néanmoins d'un caractère dominant il y a eu de la contestation dans l'air lors des 1ère leçons! Il lui a fallu un dressage adapté pour vaincre ses phobies, ses peurs nocturnes notamment, ce qui n'aurait pas été possible en club. Après ses 10 leçons Dora est plus sereine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Princesse (2ans 1/2) fait malheureusement partie des chiens issus de trafic et ses maîtres ne l'ont su qu'après l'avoir adoptée. A la fois dominante et craintive, elle attaquait les chiens et les enfants dans la rue et malgré sa petite taille ça ne faisait rire personne. Chez elle, elle se cachait en aboyant dés qu'un invité entrait et pouvait le pincer par derrière. A son âge et ne sachant rien de sa petite enfance, tout n'était pas récupérable mais elle est plus calme à présent. Dehors elle n'attaque plus; chez elle elle se cache encore mais ne pince plus les gens. Et sa fille (à droite) a rejoint ma famille! elle est tout aussi dominante que sa mère mais n'a jamais attaqué personne (cela dit, elle ne veut pas que des inconnus la touchent mais s'ils lui donnent un biscuit alors là ils deviennent ses meilleurs amis!)
Katy (5ans). Les six 1er mois de sa vie furent l'horreur avant d'être adoptée par ses maîtres actuels. Katy a developpé un attachement excessif envers son maître et se montrait en revanche dominante avec sa maîtresse. Elle le suivait partout mais lui aboyait dessus furieusement s'il s'absentait en la laissant avec sa femme mais ne le faisait plus si elle restait seule à la maison ou que Madame dormait! Elle faisait ses besoins dans la maison quand elle était seule avec Monsieur et avait plus de privilèges quand elle était seule avec Madame. Une situation très compliquée! Difficile de comprendre ce qu'il se passait dans sa tête. Alors d'un côté les leçons lui ont appris à respecter et à se soumettre à sa maîtresse; de l'autre une hiérarchie stricte et une distance mise entre elle et son maître pour la remettre à sa place de chien. La situation s'est améliorée mais tout n'est pas rentré dans l'ordre faute d'avoir trouvé l'explication à son comportement étrange.
D'Jack (1an 1/2) est vif mais têtu. Il tirait si fort que les balades devenaient un calvaire au point de ne plus avoir envie de le sortir. Il avait besoin de cadres, de limites comme un enfant trop gâté. Devenant puissant les leçons étaient nécessaires et il s'est montré obéissant. Mais il sait qui tient la laisse alors son jeune maître devra se montrer très ferme surtout quand il croise d'autres chiens!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Calya (2ans) avait déjà été prise par un éducateur canin mais en vain car elle continuait à agresser les enfants et les autres chiens. Son côté Pinscher la rendait très nerveuse, toujours à chouiner si sa maîtresse s'arrêtait, à lui sauter dessus... 10 leçons en conditions réelles au milieu d'enfants et de chiens au parc l'ont assagie, elle est plus calme, saute moins.
Yoshi (3ans) vient d'un refuge. Adopté à 3ans il s'est montré calme et réservé pendant 8jours puis son caractère dominant a refait surface: il s'est mis à agresser tous les chiens même de très loin et prêt à se retourner sur sa maîtresse si elle tentait de l'en empêcher. Son éducation ne fut pas simple, il s'est rebiffé et refusait de se soumettre. Sa maîtresse a dû changer d'attitude pour devenir le "chef de meute" et obtenir respect et obéissance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page
Cally (1an) est une Terrier du Tibet venant... du Liban! Jamais agressive mais d'un fort caractère quand même, elle était trop exubérante, toujours à sauter, à tirer, à mordiller sa laisse, à refuser d'obéir et donc de se soumettre. Grâce aux leçons Cally est devenue plus calme, plus docile; elle a été une élève appliquée et ses mauvais comportements ont disparu.
Joe (7mois 1/2) devenait vraiment dominant voire agressif s'il y avait de la nourriture en jeu et ce dés 5mois. Il fallait vite le recadrer car ses mordillements et ses chevauchements sur les enfants de la maison n'étaient plus possible. Dur au départ, il a finalement cessé tout ça ainsi que de faire ses besoins à l'intérieur, de mordre sa laisse, d'aboyer sur les chiens dehors et de monter en force sur le canapé.

 

 

 

 

 

Doodle (1 an 1/2), comme souvent les Bull Terriers, était très très têtu! En laisse soit il tirait fort, surtout vers les chiens par joie, soit il se faisait traîné. Il connaissait le "assis" mais Madame devait lui appuyer sur les fesses, quant au "couché" il savait faire aussi sauf que Madame devait lui tirer les pattes... Et plus Doodle s'entêtait, plus sa maîtresse radoucissait. Autant dire qu'on a tout repris! Madame a aussi dû faire un travail sur elle-même afin d'incarner la figure du chef de meute aux yeux de son chien qui ne respectait ni ses ordres ni ses sanctions. Elle a dû revoir sa façon d'être avec lui, leurs règles de vie. Quant au rappel, à cause de son caractère indépendant, le collier télécommandé a été utilisé.

 

 

 

 

 

Cookie (1an) est très gentil, très affectueux, vraiment TRES affectueux! Et pour le montrer il sautait sur ses maîtres et les gens dehors, s'immiscait entre eux et collait sans arrêt sa maîtresse avec qui l'attachement était trop fort. Il lui fallait mûrir, apprendre à obéir, reprendre sa place de chien d'autant qu'un bébé allait bientôt arrivé. Malgré tout des troubles persistent, imcompréhensibles malgré tous nos efforts combinés à ceux du vétérinaire: Cookie est coprophage et n'est toujours pas propre.

 

 

 

 

Vénus (5 ans) vit avec une Bouledogue française et une Carlin sur laquelle elle commençait à devenir agressive dans l'appartement ainsi qu'envers le petit chaton. Elle devenait aussi hargneuse envers les autres chiens dehors et tenait tête à Madame quitte à grogner si elle lui interdisait de passer, de monter sur le canapé, de voler de la nourriture et des objets, ou l'obligeait à aller au panier. Vénus avait même tenté de lui pincer le mollet. Par contre elle était trop exclusive avec Monsieur. Cette cohabitation devenant difficile surtout face au gabarit de Vénus, mettant même le couple en péril, il a fallu redresser le tir, fermement, car elle est très têtue! Ne lâchez plus jamais rien!
Myronne (1 an 1/2) a subi des mauvais traitements qui l'ont rendu peureux vis-à-vis des hommes et de certaines choses comme les plastiques agités par le vent, les motos, les ballons, les enfants bruyants... Après 6 leçons en club canin n'ayant donné aucun résultat car non adaptés au cas particulier de Myronne, sa maîtresse a choisi de passer par moi pour un suivi individuel et une rééducation personnalisée en conditions réelles chez eux. En 10 leçons les aboiements et grognements de peur ont été remplacés par de petits sursauts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Max (10 mois) vit toujours dehors et comme souvent dans ce cas-là n'était pas habitué à respecter les règles qu'une vie en maison impose, donc Max était libre mais extrêmement têtu et fou-fou. N'étant jamais sorti en laisse, il était très excité, tirait comme un boeuf, sautait par jeu vers les gens et les chiens, et surtout avait une peur bleue des voitures, motos et camions. Faute d'une socialisation correcte et débutée tôt, ce point-là mettra des mois voire des années à se rattraper (et une socialisation ratée ne se rattrape jamais à 100%). Obstiné mais jamais agressif, Max a quand même appris les ordres de base alors que son maître pensait qu'on n'en tirerait jamais rien!
Balthus (1 an), faute d'avoir été habitué tout petit à rester seul, a développé une anxiété de solitude: aboiements incessants de plusieurs heures, incapable de ne pas suivre sa maîtresse dans toutes les pièces, ne mange qu'en la surveillant du coin de l'oeil, vole ses vêtements pour dormir dessus lors des absences. Pour autant ce n'était pas un chien soumis! Désensibilisation, habituation progressive, éducation canine, enrichissement du milieu par des jouets spéciaux, règles cohérentes de vie ont aidé; et après 3 mois de travail Balthus pleure 20' après chaque départ puis dort derrière la porte et parfois se remet un peu à pleurer 1h30 après. Il faut continuer! il est sur la bonne voie!

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

Charlie (9 mois) a commencé à se rebeller au début de l'adolescence en n'écoutant moins bien: il refusait de rentrer, se mettait à aboyer sur les gens au restaurant, mordillait toujours les bas de pantalons et les mains, exigeait les genoux pendant les repas et réclamait de la nourriture, refusait de se taire à l'arrivée d'invités, chevauchait de plus en plus ses maîtres! N'étant jamais promené dans la rue, n'ayant aucune base pas même le "assis", tout était à faire! Petit chef en puissance, vraie pile électrique, j'ai éduqué Charlie mais ses maîtres devront pratiquer tous les jours faute de quoi il reprendra le pouvoir.

 

Elvis (8 mois 1/2) devenait à coup sûr le petit chef de meute! Il n'écoutait pas, ne rentrait pas au rappel, sautait sur tout le monde, s'appropriait des objets et allait jusqu'à grogner ou mordre quiconque tentait de les lui reprendre, dormait dans le lit et se montrait "jaloux" lorsque que ses maîtres avaient des démonstrations de tendresse allant jusqu'à s'immiscer entre eux sur le canapé. Très malin, il ouvrait tous les placards et détruisait leur contenu, déféquait sous la table, refusait que Madame sorte et lui mordait les habits et 1 fois un mollet à sang! Il était très exigeant, fixait même les règles des jeux; en cas de réprimande il se cachait sous le buffet et mordait s'ils approchaient, chevauchait par dominance et refusait la mise en laisse (signe de contrôle pour lui). Que de travail! mais ensemble nous l'avons accompli.

 

 

 

 

 

 

 

 

Daisy (1 an 1/2) avait fait 6 mois de club canin mais sans succès. Il lui fallait d'urgence une éducation personnalisée à domicile car ses maîtres en étaient arrivés à hésiter de la placer. Daisy les bousculait dans les escaliers, sautait, mordillait et leur attrapait les jambes, allait uriner dans la chambre de leur petit-fils, grognait sur leurs invités et refusait de venir quand ils l'appelaient ce qui devenait risqué quand ils rentraient la voiture. Pour couronner le tout elle tirait et était agressive envers les chiens, du coup ses maîtres renonçaient à la sortir depuis peu. Il aura fallu 5 leçons pour qu'elle accepte de se coucher sans m'agresser. Mais Daisy a fait de formidables progrès de sociabilité au point que ses maîtres l'emmènent à la pétanque, leur passion, avec eux.
Eryn (10 mois) n'écoutait presque rien. Elle refusait de rentrer et partait se cacher sous les buissons (et Madame la croyait craintive), elle refusait de se taire, sautait et mordillait les doigts dés qu'on lui ordonnait quelque chose, mordillait sa laisse, avait son panier centralisé et sa gamelle en libre-service et Madame la nourrissait à la main! Pas étonnant qu'Eryn ait pris le pouvoir et ait pincé à sang sa maîtresse lors de l'évaluation quand j'ai insisté pour qu'elle la couche. Sa maîtresse en a été très surprise, elle ne la pensait pas capable de se rebiffer agressivement mais ne l'avait jamais vraiment contrainte non plus jusque là! Eryn n'a pas été docile au début, elle a été furieuse que je la prenne en main et a tenté de mordre. Mais étant jeune, son éducation prise à temps, elle est devenue très agréable à vivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bella (8 mois), Lévrier Afghan, tirait très fort, trop fort pour sa maîtresse âgée. Indépendante de nature, têtue, testant 1 fois de me pincer la main pour refuser de s'asseoir, il lui a fallu apprendre le respect de l'autorité et les ordres de base, à ne plus aboyer sur ses congénères et à ne plus mordiller. Bella a obéit mais toujours en ayant l'air indifférent, à regarder ailleurs comme si les leçons l'ennuyaient profondément et qu'elle savait qu'il valait mieux obtempérer car de toute façon ça prendrait fin bientôt. D'ailleurs elle a mieux travaillé avec Monsieur que Madame qui devra apprendre à son tour à être beaucoup plus ferme.
Emy (8 mois 1/2) est une Landseer (cousine du Terre Neuve) donc un très gros chien. Et à 5 mois cette grosse nounours a commencé à grogner pour un os ou son panier, à monter sur le canapé en y écrasant la famille au passage, à sauter, à voler ou tirer les habits de Madame, à aboyer pour exiger de l'attention et même à déplacer son tapis pour se coucher au centre de la pièce! Très têtue mais jamais agressive Emy a bien appris le respect de ses "chefs de meute". A eux de ne rien lâcher car l'adolescence est loin d'être finie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lucky (2 ans), adopté 1 mois avant en refuge, commençait à montrer son côté dominant en mordillant durant les jeux, en volant des objets, en exigeant le jeu par des aboiements, en étant agressif envers tous les chiens et même certaines personnes dans la rue, en tenant tête lors des réprimandes quitte à râler et se rebiffer. Très malin, il savait très bien simuler une soumission extrême, proche de la peur, alors qu'il n'en était rien! Pas facile pour ses maîtres. Mécontent d'être tenu loin d'eux lors des repas il grognait de son panier. Plus dur envers Madame, les efforts dans la bonne attitude d'une cheffe de meute sont à continuer! Persévérez!
Eros (14 mois). Pour vous dire simplement, ses maîtres le comparaient à Marley! et à l'évaluation ils avaient peur pour moi! non pas qu'Eros soit agressif, au contraire, mais malgré 6 mois de club canin Eros n'avait même pas la marche au pied. Très fou-fou, exubérant, distrait, "sauteur de joie", tirant hyper fort, voleur d'objets, il y avait beaucoup de travail en effet! Mais contrairement à Marley, Eros ne m'a pas fait tomber et m'a très bien écouté. Il a appris à rester concentré et à obéir malgré la présence de mes chiens. Cela dit, avec sa maîtresse, il teste encore car il ne craint pas (encore) ses sanctions. Elle devra devenir beaucoup plus dure avec lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Freyja (9 mois 1/2) a commencé son éducation à 3 mois 1/2 en méthode chiot. C'est l'idéal pour obtenir les meilleurs résultats possibles et prévenir les problèmes de comportements plus tard. Déjà toute petite elle faisait preuve d'un fort caractère, refusant les actes de dominance, mordillant, sautant... A l'adolescence des changements de comportement et des petites phobies sont apparus comme c'est souvent le cas: peur des voitures, aboiements nocturnes en cas de bruits, tenir tête face aux autres chiens qui provoquent, etc... Ses maîtres ont dû apprendre à y faire face, à bien y réagir mais ils ne devront rien lâcher!
Fly (7 mois 1/2) a commencé son éducation en méthode chiot à 2 mois 1/2. Petit dominant en puissance, il se montrait déjà réticent à l'autorité et recourrait à l'agressivité face à la dominance, n'hésitant pas à mordre en cas de contrainte physique (manipulations par des retournés/couchés). A l'adolescence en méthode adulte, il a encore osé 2 fois se rebiffer contre moi pour refuser d'obtempérer puis il s'est calmé. Jamais il ne s'est retourné contre son maître ni sa famille, il avait un tempérament dominant que les leçons ont cadré très jeune pour le bien de tous. Il n'y a qu'avec les autres mâles dominants que le côté "bagarreur" refait surface. Le responsable: la testostérone! Les mâles que voulez-vous!

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

Méli (1 an) est une Galga rescapée d'Espagne à ses 5 mois et en avait gardé une peur terrible des êtres humains. Arrivée chez sa maîtresse, habituée aux Galgos, elle ne s'habituait pas aux sorties en ville, était en état de stress intense, tremblante, faisant tantôt des fuites en avant tantôt freinant des 4 fers, rasant les murs, hypervigilante sur l'environnement mais oubliant totalement sa maîtresse au bout de la laisse. Chez elle, en présence d'invités, elle mettait de longues minutes à se calmer. Dehors, face aux autres chiens, elle attaquait. Cela dit, vis-à-vis de Madame, elle ne se montrait pas soumise, n'hésitant pas à s'approprier son lit. Il m'a fallu gagner sa confiance, qu'elle me voit comme son "meneur" pour la rééduquer, lui apprendre à se contrôler surtout au niveau de ses fuites en avant qui risquaient de faire tomber sa maîtresse. Il a fallu pratiquer une éducation à la fois tout en patience mais fermeté sans jamais la brusquer. "Une main de fer dans un gant de velours" serait le dicton parfait pour évoquer sa désensibilisation. Méli avait avant tout besoin d'une hiérarchie claire, cohérente et stricte chez elle afin de voir sa maîtresse comme son "chef de meute" et donc de lui faire confiance et d'accepter de la suivre et de rester attentive à ses indications même dans la rue où ses frayeurs l'assaillaient. Sa maîtresse a donc dû faire un énorme travail sur elle-même pour devenir une bonne cheffe de meute, sûre d'elle, de ses choix, calme, concentrée, prévenante, patiente mais ferme! Avec tous ces efforts fournis, Méli ne pourra que progresser au fil des années, car dans son cas c'est bien en années que l'on parle pour la rééduquer. Peut-être n'aura-t-elle jamais l'aisance en société d'un chien qui n'aurait pas subi 5 mois de sévices mais elle est sur la bonne voie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute une famille de Pinschers: (de gauche à droite) Blaky le père, Blinky la mère, Exane la fille et surtout Eiko (1 an) le fils pour qui on m'a appelée. Eiko a été si malade petit qu'il n'a pu être sorti en laisse qu'à partir de 8 mois! il n'a donc pas eu une socialisation correcte auprès des humains, enfants, bruits urbains et autres chiens. Alliant un tempérament de dominant et un côté peureux et très nerveux, ayant été très gâté et "coucoulé" durant ses 1er mois à cause de sa maladie, Eiko était devenu difficile à vivre, devenant hargneux envers sa famille et les invités (quitte à pincer par derrière!), très aboyeur avec les 3 autres dés qu'un invité bougeait "chez eux", ingérable dans la rue car tirant très fort et se montrant agressif vis-à-vis des passants y compris les enfants et tous les chiens. Sa soeur se permettait de voler de la nourriture sur la table et avait des phobies sociales dans la rue. Sa mère, très sociable, tirait trop en laisse. En bref, tous les 3 sont passés entre mes mains mais principalement Eiko qui a appris à marcher au pied et ne plus attaquer par peur les gens et autres chiens. Aujourd'hui leurs maîtres sont capables de vite les renvoyer tous au panier et d'obtenir le calme et le silence à l'arrivée d'invités. Seul petit problème qui persiste: ils marquent pour revendiquer le territoire entre EUX; seul remède: la stérilisation.

 

 

 

 

 

 

 

Rex (3 ans) a été beaucoup trop cajolé par sa maîtresse qui l'aimait tant qu'elle l'a éduqué comme un enfant. Sauf que Rex est un chien, très gros et puissant qui plus est, et qu'en grandissant il en est venu à penser qu'il était le chef de meute, à juste titre puisqu'il en avait tous les privilèges! Et il a changé après ses 1 an; il est devenu de plus en plus agressif envers les autres chiens mâles et petit à petit envers les humains osant s'approcher de sa maîtresse. Après une bagarre avec un petit chien, traumatisante pour Madame, il fallait réagir vite! Avec moi Rex n'a jamais démontré d'agressivité envers aucun chien! Comme quoi c'est bien souvent au maître d'apprendre à contrôler son chien en lui montrant qui commande! Et Madame a réussi mais devra rester très sûre d'elle!
Ushuaia (5 ans) a été abandonné à l'âge de 2 ans peut-être à cause de sa grande agressivité envers les autres chiens, mâles ou femelles, gros ou petits... Il faisait tourner en bourrique sa nouvelle maîtresse depuis le début, soit 3 ans de balades éprouvantes pour cette dame d'un certain âge, tombée 2 fois à cause de lui. Petit mais fort, il fallait le rééduquer autant que faire se peut à son âge et en ignorant tout de son passé, afin qu'il apprenne à se contrôler et ne charge plus ses congénères au risque de déclencher un accident plus grave que les 2 précédents. Cette rééducation s'est faite en présence de ma chienne auxiliaire de travail et d'anciens élèves en milieu réel dans son quartier. En un trimestre il a fait d'énormes progrès, plus que je n'en espérais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Funky (7 mois 1/2), petite femelle Shiba Inu, se rebellait déjà à 4 mois: mordillements forts, aboiements d'exigence, destructions, entêtement, rebuffades lors des réprimandes, pipi dans la chambre de leur fille, indépendante... Après 3 leçons "méthode chiot", direction la méthode adulte où Funky s'est rebellée en me mordant (1 seule leçon puis plus jamais!) Elle a appris à se soumettre et j'ai pu voir en l'ayant 4 jours en pension chez moi qu'avec des règles strictes et systématiques, Funky était une chienne calme et reposante.
Funky (9 mois), petit Shiba Inu mâle, vivait comme un petit roi chez ses maîtres. Une absence totale de hiérarchie amène quasi inévitablement des problèmes de comportement quand le chien arrive à l'adolescence; tous ces privilèges prenant soudain un sens pour lui: "je fais ce que je veux donc c'est moi le chef, c'est moi qui commande". C'est ce qui se passa pour Funky; ses maîtres m'appelèrent à ses 6 mois et s'en suivit 3 mois d'éducation canine pour rendre Funky très agréable à vivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Kaya (9 mois) avait des phobies sociales (peur des gens, des bus, camions, motos, etc...) et était plutôt têtue pour obéir. Elle avait absolument besoin de la figure rassurante d'un chef de meute pour surpasser ses peurs et mieux se contrôler, ne plus faire d'embardée pour croiser une personne ou passer près d'un bus. Et bien sur, apprendre à obéir à chaque moment. Les phobies sociales sont longues à résoudre mais c'est en bonne voie.

 

Teeyah (5 ans), ancienne chienne de sécurité, a été abandonnée pour d'obscures raisons à l'âge de 3 ans. Dressée à l'attaque, ses nouveaux maîtres ont dû faire face à son agressivité impulsive et imprévisible dés le 2ème jour après l'adoption. Sans jamais aller jusqu'à l'accident contre eux, heureusement, elle leur grognait dessus et avait déjà pincé pour refuser un ordre ou s'ils passaient devant son panier. Malgré tous leurs efforts durant 2 ans, la situation stagnait et Teeyah attaquait toute personne (y compris enfants et poussettes) ou chien entrant chez elle ou passant à moins de 3m de ses maîtres dans la rue. Les sorties étaient source de stress, Teeyah ayant déjà fait tomber sa maîtresse. Contraints de la garder muselée par sécurité ou de l'enfermer, ils ont été exemplaires de responsabilité et ont décidé de se faire aider plutôt que de l'abandonner. Dans un cas comme ça, sans rien savoir des trois 1ère années de la chienne, sa rééducation s'est faite à tâtons, il était très difficile de savoir si ses maîtres arriveraient à se faire obéir d'elle et à lui interdire d'attaquer de sa propre initiative. Néanmoins sa progression fut constante, elle a appris à me respecter, à ne plus se retourner contre moi lorsque je lui intimais l'ordre de se tenir tranquille face aux autres chiens qui la provoquaient, et allant jusqu'à ne plus attaquer quand Madame la tenait pour me laisser entrer avec mes DEUX chiens! Sa maîtresse a appris à la contrôler, à la cadrer, à la tenir en respect, pour éviter qu'elle ne se retourne trop souvent contre elle. Après 10 leçons intensives, Teeyah accepte qu'un inconnu vienne serrer la main à Madame dans la rue et que des invités entrent (mais toujours en étant tenue en laisse). Des progrès énormes, au-delà de ce qu'on osait espérer, mais qui devront être entretenu tout le reste de sa vie car un chien (mal) conditionné à l'attaque dans ses 1ère années ne l'oublie jamais.
Folie Douce (8 mois), 1er chien de Mlle, a été maternée comme un enfant, ce qui donne rarement du bon chez un chien. Dés ses 3 mois elle s'est montrée dominante voire agressive envers Mlle allant jusqu'à la pincer à sang pour exiger qu'elle s'occupe d'elle. Elle aboyait dés que Mlle était occupée (vaisselle, cuisine, tèl...) Elle refusait toute contrainte et pouvait sans craindre aucune réprimande faire ses besoins et ronger les meubles devant Mlle. Au moindre ordre ou interdit, elle grognait ou pinçait. A force d'aboyer le soir pour refuser de dormir seule, elle avait fini par obtenir leur chambre (chose abolie aujourd'hui!) Elle est d'un caractère très dur, comme sa mère (qui la recadrait déjà plus que ses frères et soeurs!), il faudra tenir tête jusqu'à l'âge de "raison".

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crockett, Colley Barbu de 4 ans, est petit à petit devenu dur à gérer, se mettant à mordre la femme de ménage et ses maîtres pour refuser d'obéir, à s'exciter sexuellement sur son panier, à vouloir empêcher sa maîtresse de partir le matin, à mal supporter qu'ils le brossent, etc... C'est un chien nerveux et impulsif, pas du tout fait pour être à la place du chef. Sa rééducation ne fut pas facile, Crockett s'est rebellé à chaque nouvelle contrainte. Le stériliser s'est avéré nécessaire, et une bonne hiérarchie indispensable! Des balades quotidiennes lui feront le plus grand bien aussi.
Casta (7 mois 1/2), petite Bouledogue américaine, montrait déjà pas mal de caractère à 3 mois d'où la volonté de son maître à l'éduquer en commençant tôt. Un peu peureuse et inquiète au début, Casta a pris de l'aplomb à l'adolescence; jamais agressive elle s'est montrée têtue parfois et son maître devra apprendre à se montrer plus ferme et intransigeant. La crise d'ado est loin d'être finie!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saphir (environs 9 mois) a été abandonné car il est sourd! Un chien sourd s'éduque aussi bien qu'un chien qui entend à condition d'avoir des gestes précis pour chaque ordre appris au chien. Saphir a été un très bon élève, docile et attentif. Adolescent, ses problèmes principaux restent de mordiller les escaliers et les plantes vertes de la maison quand il s'ennuie. Très voleur de nourriture avant les leçons, il a cessé de le faire pendant les 2 mois de travail. J'espère que ses maîtres entretiendront bien les acquis.
Falco (10 mois) n'avait aucun problème particulier si ce n'était de tirer très fort en laisse; ses maîtres voulaient juste lui donner l'éducation de base. On a commencé à 6 mois et Falco s'était montré exagérément soumis. Mais plus tard, prenant de l'aplomb avec l'âge et les hormones, il a tenté 1x de se rebiffer contre moi et son maître. Rébellion cassée dans l'oeuf (d'où l'importance de commencer tôt), il est redevenu docile. Cela dit, les chiens de grandes races ne se stabilisent que vers 2 à 3 ans, il faudra rester vigilant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Titi (1 an 1/2) est une petite chienne très dynamique, dénuée d'agressivité mais elle tirait très fort dans la rue, vers les gens, les chiens et les chats en aboyant pour aller jouer, quitte à descendre sur la route, à zigzaguer, à stopper net pour renifler, etc... Elle a appris grâce aux leçons à marcher sagement au pied, rendant les sorties agréables pour sa maîtresse enceinte. Elle a cessé de geindre et mordiller sa laisse si Mme s'arrête dans la rue, elle ne la suit plus partout, la colle beaucoup moins et ne dort plus sur ses pieds au bureau. Bref, elle a repris sa place de chien, laissant la place de l'enfant au bébé qui va arriver!
Roméo (3ans) est un chien très très difficile comme beaucoup de Jack Russel que j'ai pu voir. Ayant été élevé comme un enfant, il est devenu de plus en plus agressif et mordeur vers ses 1 an. Malgré sa castration, les problèmes ont augmenté. Profitant en plus de la surdité de sa maîtresse, il est devenu invivable, refusant toute contrainte sous peine de mordre, s'appropriant tout, dormant dans le lit, obtenant à table, attaquant les chiens dehors, pinçant les invités, montant sur la table pour voler, s'accaparant les genoux de sa maîtresse et refusant d'en descendre, refusant qu'elle ne s'enferme sans lui dans une pièce, urinant et déféquant partout pour marquer son territoire... Roméo a été parmi mes élèves les plus durs, non pas envers moi, mais envers sa maîtresse. La plupart des problèmes ont cessé ou grandement réduit; seul le marquage urinaire et parfois fécal persiste (chose rare chez un chien stérilisé depuis longtemps, à se demander si ce n'est pas plus vis-à-vis de sa copine Jack Russel que de sa maîtresse...) Parfois certains chiens sont incorrigibles et respectent difficilement leur maître qu'ils ont connu laxiste durant longtemps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dayton (2 ans 1/2) n'écoutait que son maître mais absolument pas sa maitresse, il ne respectait pas son autorité, quitte à la faire tomber. Il s'est montré un bon élève, très "carré" dans le travail et a rapidement progressé. Il a même surpris tout le monde en se faisant attaquer par un petit chien et en s'arrêtant d'avancer sur ordre de sa maitresse alors qu'il n'était plus tenu!

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

 

Twix (8 mois) est un jeune berger allemand, foufou et très joueur, sociable et sérieux dans le travail avec moi; mais il tirait comme un husky et chargeait les chiens provocateurs, entrainant derrière lui sa maitresse. Le rappel était entièrement à faire et a été excellent en juste 10 leçons. Cependant avec Madame Twix s'est montré beaucoup plus réticent à obéir, alors qu'avec moi il se tenait parfaitement. Un chien a besoin d'un chef de meute pour obéir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Atlas (4 mois) devait avoir les bases avant de partir vivre au Nord de l'Afrique. Avec son maitre, on a travaillé en méthode chiot les bases du rappel, le "assis", "couché", "pas bouger", "debout" et la marche en laisse. Egalement la socialisation avec les humains et les chiens, la tolérance aux manipulations et aux soins corporels.
Aeris (4 mois 1/2) est destinée à devenir une super chienne de protection mais il lui fallait quelques bases avant de partir pour sa formation spécialisée en centre. Elle a donc travaillé le rappel, la marche en laisse, les commandes de bases (assis, couché, pas bouger) en méthode chiot.
Falco (16 mois), bien qu'étant un Golden, était brutal: il ne respectait pas les ordres de sa maitresse, mieux avec Monsieur, mais avec Madame il tirait (tractait!) très fort! Il tirait vers les enfants, les gens intéressants, les bonnes odeurs, les chiens surtout! Il tirait dés le hall d'immeuble manquant la faire tomber. Il n'a pas été facile à rééduquer mais on y est arrivé. Après 10 leçons en présence de chiens (dont les miens) il tient la marche au pied sans tirer même si l'autre chien lui aboie dessus. Il a aussi appris à obéir tout de suite aux commandes de bases.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Guyzmo (8 mois) a commencé ses leçons tout petit, à l'âge idéal! En méthode chiot on lui a appris par le jeu et les friandises l'attention sur ses maîtres, puis le rappel; le "assis", "couché", "pas bouger" et "debout" (bien que cet ordre semblait être un effort insurmontable pour lui). Plus tard, à 6 mois, il est passé en méthode adulte pour la marche au pied en toutes circonstances, le "pas bouger" à 15m, le refus d'appât. Son point faible était la propreté, certains chiens sont plus longs que d'autres, c'est comme avec les enfants. NB: à 1 an il est enfin devenu propre!

 

 

 

 

 

 

 

Nala (15 mois) et son copain le bichon Lilou (5 ans). Lilou était mordeur, il le sera surement toujours mais limiter et prévoir le risque de morsure afin de l'éviter était possible. Nala, elle, arrivée après Lilou, commençait à l'adolescence à copier son copain dans ses mauvais comportements; il fallait donc réagir vite vu son plus gros gabarit. C'était "leur dernière chance" si on peut dire, leur famille arrivant à bout face à leurs comportements agressifs. Ils ont chacun été travaillés indépendamment, puis ensemble, Nala a bien tenté de me mordre 1 fois mais pas 2! Lilou s'est avéré être un chien peureux qui ne s'est jamais rebiffé contre moi. Après 10 leçons de travail intensif, y compris en extérieur, et de remises en place hiérarchiques dans la maison, Nala a bien changé. Lilou s'est apaisé mais vu son âge il faudra rester vigilant. Pour Nala, il faudra entretenir tout ça régulièrement.

 

 

 

 

 

 

Luna (1 an 1/2), petite croisée Boxer adoptée en refuge, tirait trop fort en laisse et commençait à montrer des envies de répliquer face aux chiens provocateurs (comportement naturel mais intolérable en ville, en laisse et en société pour des raisons évidentes de sécurité). Elle avait un manque de rappel aussi. La rééducation, surtout avec sa dame, ne fut pas simple; comme souvent le chien obéit mieux à une personne dégageant les attitudes gestuelles et vocales d'un chef de meute mais ça ne l'a pas empêché de travailler avec son petit maître de 11 ans.
Farow (16 mois) a perdu l'essentiel de ses codes de communication canins faute d'avoir été mis en contact avec d'autres chiens durant de longs mois. Labrador de la truffe à la queue, il était brutal, foufou, désobéissant car encore jeune, goinfre et tirait si fort que les sorties n'étaient plus un plaisir. L'autocontrôle, les ordres de base y compris "marche au pied" en présence de chiens, ont été acquis. Petite resocialisation avec mes chiens mais ça ne suffira pas, il lui faudra des rencontres régulières et positives pour réapprendre à "parler chien".

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

Ghost (9 mois) est un très bon chien, joueur, très sociable envers les gens, mais il a un caractère très fort ce qui le rend particulièrement têtu, insistant malgré les sanctions et punitions de ses maîtres, et surtout vis-à-vis de sa maitresse qui l'a un peu trop materné alors que Ghost était déjà "ado" et avait besoin d'un chef de meute pour le cadrer et faire respecter les limites (comme cela se passerait dans un groupe de chiens). Pour moi il a été un très bon élève, aucune rébellion, j'ai poussé sur demande de ses maîtres jusqu'à la arche au pied sans laisse y compris avec mes chiens autour. Cela dit, avec ses maîtres, son point faible: tirer vers les chiens provocateurs, ce qu'il ne faisait pas avec moi.

 

 

 

 

 

Frimousse (18 mois) s'ennuyait profondément faute d'être promenée et de côtoyer d'autres chiens, elle était donc devenue fugueuse et n'avait aucun rappel hormis avec Monsieur. Après avoir installé un poulailler pour lui tenir compagnie dans le jardin, lui offrir des sorties régulières et l'avoir bien éduquée en compagnie de mes 2 chiens, elle a cessé de fuguer, respectant même le "assis/pas bouger" seule le temps que Madame sorte la voiture et que le portail électrique se referme.

 

 

Goliath (8 mois) est doté d'un très fort caractère envers ses maitres. Très têtu, exigeant (quitte à pincer leurs mollets, donner des coups de patte ou aboyer furieusement sur eux pendant les repas), voleur, il a même pincé à sang pour refuser une réprimande. En dehors du rappel qui reste difficile en présence d'autres chiens, son dressage s'est bien passé. NB: à 2 ans il est toujours aussi "speed" mais son rappel est bon et il est devenu un bon chien avec ses maitres.

 

 

 

 

 

 

 

 

Gimy (8 mois) n'était jamais baladé d'où une grande peur de l'extérieur à 5 mois. Habitué à faire ses besoins dans la maison sur un tapis-couche, il n'était toujours pas propre à 6 mois! Très soumis, adorable Jack Russel, son éducation a surtout consisté aux ordres de base surtout en extérieur et à la propreté (acquise! il ne reste que les pipis de joie et de soumission, qui passeront avec l'âge).

 

Caramel (4 ans) a dû apprendre à obéir! Il n'écoutait pas son maître, soit dit en passant bien trop laxiste depuis son adoption à ses 2 ans. Je l'ai rééduqué: ne plus sauter, respecter les règles de la maison, se taire et se calmer à l'arrivée d'invités, marcher au pied et surtout ne plus agresser chaque chien qu'il croise. Il a aussi fallu lui interdire pour de bon à s'exciter sexuellement sur les femmes et jeunes filles, comportement inacceptable. Son maître devra avoir de la rigueur...

 

 

 

 

 

 

 

 

Kaly (6 mois) a débuté son éducation en méthode "chiot" à 2 mois, idéale pour prévenir tous mauvais comportement dans l'avenir, faire une socialisation correcte, obtenir un bon rappel et un chien obéissant habitué aussi à être manipulé (chose importante pour tout chien catégorisé qui doit passer son évaluation comportementale selon la Loi de juin 2008).
Gipsy (8 mois) devait apprendre à obéir, ne plus tirer, ne plus sauter partout notamment le canapé, ne plus harceler le vieux Cocker, ne plus squatter le lit et pleurer la nuit, ne plus mordiller, bref être éduquée. Après 10 leçons, pouvoir entrer avec mes 2 chiens en voyant Gipsy sans laisse obéir au "assis/pas bouger" de sa maîtresse est signe de réussite.

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

Duff (1 an) n'écoutait rien, volait beaucoup la nourriture sous les yeux de ses maitres, était ingérable durant leurs repas (obligés de l'enfermer aux WC), montait sans complexe sur la table à manger, sautait beaucoup, mordillait et aboyait d'exigence; il squattait le canapé (se permettait de pincer s'ils le prenaient par la peau du cou pour le faire descendre), et s'installait partout surtout dans les passages/chambres/escaliers! Il faisait encore ses besoins sur une bâche dans le salon à 7 mois et tirait comme un fou en laisse. Beaucoup de progrès mais tout n'est pas gagné, Duff est très têtu et testera encore, il ne faut rien lâcher!
Eliott (15 mois) souffrait de grandes phobies sociales: il avait peur des motos, des vélos, des bus, des gens surtout les enfants et gens bruyants. Ces peurs se manifestaient par un refus de se promener (il se faisait trainer en se couchant par terre, effrayé), une hyper-vigilance, des fuites en avant (quitte à faire tomber sa maitresse), tirer pour rentrer le plus vite possible. Jamais agressif, il refusait tout contact avec un inconnu en fuyant et chez lui, se cachait sous le bureau. Beaucoup de travail, beaucoup d'efforts de sa part et d'investissement de sa maitresse, beaucoup de progrès! et ce n'est pas fini!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eryo (2 ans) souffre d'un trouble du développement rare: la dyssocialisation primaire. Cela donne un chien qui ne tolère aucune contrainte (incapacité ou grande difficulté à s'inhiber et à accepter une situation contraignante), ne se soumet pas, gère très mal la frustration et réagit par de l'agressivité systématiquement que quelque chose lui déplait (absence d'autocontrôle). Ce trouble vient de la petite enfance; le chien est souvent peureux et anxieux avant l'âge d'1 an. Cela fait qu'il vit dans un système anxiogène car il est incapable de se construire un statut hiérarchique clair et donc apaisant ; il est donc à « fleur de peau » et l'agressivité apparait à la puberté. Il a absolument besoin d'être mené par un chef qui établit des règles hiérarchiques cohérentes et strictes. Ses agressions sont fréquentes, imprévisibles et impulsives (souvent, c'est la première réponse à une contrainte, pas de réaction sociale classique). Ce genre de chien devient agressif face aux autres chiens, peut avoir peur devant un objet inconnu en un lieu inconnu et peut mordre sans menace un étranger qui le touche ou passe trop prêt; il ne supporte pas le contact forcé (surtout par un étranger à la famille); il est en état d'hyper-vigilance et surveille tous les déplacements. La guérison ne peut être totale, il y a souvent des rechutes, l'évolution est très lente.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gusto (22 mois) représentait le Labrador typique: hyper-sociable, fou-fou, excité, brutal dans ses jeux, sauteur, têtu, tirait extrêmement fort en laisse... mais jamais agressif. C'est avec sa jeune maitresse de 12 ans que je l'ai rééduqué. Ce ne fut pas simple au début; il a dû apprendre à gérer ses impulsions, on a beaucoup travaillé l'autocontrôle vis-à-vis du jouet, de la nourriture et des autres chiens. Sa jeune maitresse s'est beaucoup investie dans le travail d'où de bons résultats.
Effie (5 ans), croisée chien nu du Mexique, est quasiment aveugle! Pour autant cela ne l'empêchait pas de tirer comme une folle, quitte à se cogner et 2 fois tomber dans la rame du métro! Eduquer un chien aveugle de déjà 5 ans, lui faire comprendre qu'il doit se fier à son conducteur et non plus à ses propres initiatives parfois catastrophiques, n'est pas facile. Interagissant par la voix et le toucher de mon corps avec le sien, j'ai réussi. Un beau challenge!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page