En quoi consiste l'éducation canine?
Photos
Au Sommaire:

 

 

Retour Accueil
Cliquez ICI pour visionner le reportage de FRANCE 3 Ile-de-France du 13 septembre 2007

 

Séance de groupe: mise des chiens au "assis" puis au "couché".

 

 

Page 1, 2.
VIDEOS D' EDUCATION: cliquez ICI

 

 

 

 

Qu'est-ce qu'un comportementaliste?
Quelle différence avec un vétérinaire comportementaliste?
Classe de chiots

 

 

 

 

 

Livraisons de croquettes à domicile

 

Conseils préventifs

 

 

Photos/Témoignages
Associations d'aide aux chiens

 

Centres de formation

 

 

Presse-Médias

 

Accessoires pour chiens

 

 

Ouvrages spécialisés

Contact

 

En éducation canine individuelle, à partir de la 5ème séance, je commence le "transfert sur le maître" pour vous apprendre à conduire votre chien et vous en faire obéir afin qu'au final vous n'ayez plus besoin de moi.

 

 

Exercices d'agility dog avec ma petite chienne. La bascule est une épreuve plutôt difficile pour les chiens qui ont souvent le "vertige" et la "tremblote". Il faut savoir les rassurer pour leur donner confiance.

Le tunnel n'a pas posé de problème pour ma chienne mais c'est parfois moins évident pour les grands chiens!

 

 

 

Helpotoutou à domicile, Julia Roggero, éducateur canin, comportementaliste canin, classe de chiots, méthodes douces et rapides, conseils préventifs, livraisons croquettes haut de gamme (Premium), accessoires pour chiens, associations d'aide aux chiens, région parisienne et Oise du sud.
© Julia Roggero - 2006 - Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séance de groupe: exercice très difficile pour les chiens qui doivent rester au "couché pas bouger" pendant que leurs maîtres font le tour complet du cercle en passant derrière eux.

 

 

 

Et voici Pataud, un croisé Rott que je promenais chaque semaine lors de mon bénévolat. Une bonne patte sous ses airs de molosse.
Alors voilà, je vous présente ma chienne, 13ans 1/2 sur la photo. (décédée le 09/01/09 à 16 ans)
Lui c'est Vento, 11ans, le meilleur chien de ma vie qui vit chez son maître en Italie et que je vois trop rarement...(décédé en juin 09 à 15ans)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

Témoignages

 

 

Atlantis et Azur (8 mois): "Pour nous, terminé d'inonder la cuisine de pipi, de transformer le papier peint en confettis et les meubles en cure-dents; on ne se bat plus même si, comme tout frères qui se respectent, on se chamaille de temps en temps."

Azur: "Et moi qui souffrait de phobies sociales, aujourd'hui je peux me promener sur le boulevard bruyant et peuplé (mais j'avoue qu'il m'arrive parfois encore de sursauter)."

Krunk (14 mois): "J'ai changé, tout le monde l'a remarqué. Lever la patte sur le mobilier, pour moi, c'est du passé! Je ne réclame plus à table, je cède le passage à mes maîtres et je vais me coucher dans mon panier (mais comme je suis têtu, j'essaie encore le canapé). Dehors je suis plus calme, je saute moins souvent sur les gens; et à la maison terminé de contrôler tous les faits et gestes de mes maîtres. Je n'essaie plus non plus de les dominer lors des câlins. Mais j'avoue que j'ai gardé mon petit "péché": la "cleptomanie"...
Vogane (13 mois): "A 1 an, je me prenais encore pour un chiot! Alors je suivais mes maîtres partout dans la maison, je me collais à eux, je ne pouvais pas somnoler seule dans une pièce, je leur réclamais beaucoup (trop) d'attention et je ne supportais pas la solitude (je me mettais à détruire...) Maintenant j'ai compris, je me suis autonomisée; j'ai mûri et suis plus indépendante. Je sais jouer toute seule, je ne réclame plus à table et je ne reste plus dans les lieux de passage. Dehors, mes phobies sociales diminuent progressivement. J'arrive à avancer quand quelquechose m'effraie, à sentir les gens plutôt que de m'enfuir; j'ai même joué avec une petite fille! Grâce à eux, petit à petit, je deviens adulte!

Aston (15 mois) est devenu un chien obéissant tout en gardant son tempérament joueur et sympathique. Aujourd'hui, les balades sont tout aussi agréables pour lui que pour sa maîtresse. Il ne tire plus comme un "fou-fou" en zigzagant de droite à gauche; un simple "au pied" et il se remet de lui-même près de sa conductrice. Il a compris qu'il ne pouvait pas exprimer sa joie et son envie de jouer en sautant sur les passants et ne le fait plus. "Assis", "couché", "pas bouger", tout ça il maîtrise! Quant au rappel, c'est en très bonne voie. Tu peux être fier de toi Aston!

 

Betsy et Belinda (9 mois) sont soeurs jumelles mais très différentes de caractère! Betsy fut douce et obéissante dès le début, elle prenait plaisir à bien travailler; tandis que Belinda, plus têtue, affichait un réel refus d'obéissance. Mais au final, avec de la patience, elles sont arrivées au même niveau d'éducation et connaissent tous les ordres de base. Un véritable changement pour ces deux "coquines"!
Paco (7 ans 1/2) était un petit chien stressé, voire anxieux. Il était un peu trop attaché à ses maîtres et ne supportait pas d'en être éloigné. Le simple bruit de la pluie ou du home cinéma l'inquiétait beaucoup. Aujourd'hui, Paco est plus calme, même en voiture et à l'extérieur. Il ne détruit plus pendant les absences et n'aboie plus au départ de ses maîtres. Il lui arrive même de quitter la chambre la nuit pour aller dormir seul. Malgré son âge il a bien progressé et d'autres améliorations viendront sûrement.
Arley (15 mois) a retrouvé sa place de chien au sein de sa famille. Avant il marquait "son territoire" dans la cuisine plusieurs fois par jour, surveillait la rue par la fenêtre, s'installait sur le canapé, tirait en promenade et aboyait sur les autres chiens... A présent il ne réclame plus à table, dort dans son panier (par terre), s'écarte du passage et ne suit plus ses maîtres partout, n'aboie plus à leurs départs et ne tente plus de les empêcher de sortir. En voiture il reste sagement à l'arrière; dehors il a même joué avec un chien; et de façon générale il est beaucoup plus obéissant. Une vraie révolution!
Greesly (1 an) a fait preuve d'un entêtement digne du livre des records! mais à force de fermeté et de patience, il a finit par exécuter tous les ordres de base. Cependant il faudra rester vigilant et stricte sur son éducation dans les prochains mois car les mauvaises habitudes reviennent vite!
Bony (7 mois 1/2) est un chien adorable. Gentil et obéissant, il avait plaisir à travailler, ce qui est assez rare. Ce fut agréable de l'éduquer aux ordres de base (notamment la marche au pied qui n'était pas son point fort) et ainsi d'ajouter encore des qualités à ce chien si affecteux.
Verdi (2 ans): " Je suis un chien très tonique et au caractère bien trempé. Du coup je m'ennuyais durant l'absence de mes maîtres et j'avais tendance à "m'occuper" avec leurs affaires et à aboyer; problème résolu s'ils me laissent mes jouets spécialisés pour me distraire. J'ai aussi compris que ma place était dans mon panier et non pas sur le lit ou les canapés (mais il m'arrive encore d'y monter quand ils ont le dos tourné!) Je suis devenu plus calme, même dehors envers les chiens et j'ai cessé d'harceler mes maîtres pour jouer. Le plus dur pour moi fut d'arrêter de les suivre partout pour les surveiller et d'accepter de rester seul dans une pièce."
Voici la "tribu" formée par (de G à D): Valda la mère (2ans) et ses deux petits Baya et Byron (10mois). Une tribu de Jack Russels bien agités! entre valda qui se prenait pour la reine et menait tout son petit monde à la baguette et les jeunes qui "redécoraient" l'appartement à la mode canine, c'était pas gagné d'avance! Mais grâce aux efforts de leurs maîtres, les choses sont finalement rentrées dans l'ordre et le calme est revenu.
Branks (1an 1/2): sous ses airs de "caïd-PitBull", Branks s'est révélé être un chien gentil et jovial, d'un bon niveau dans les excercices et ce malgré son tempérament fort et parfois têtu. Mais comme rien n'est jamais acquis, il faudra toujours se montrer ferme et lui faire pratiquer de temps en temps quelques excercices d'obéissance.
Booba (6 mois 1/2) a commencé son éducation jeune (4 mois 1/2) et heureusement! car ce croisé Berger-Border collie débordait d'énergie et menait la vie dure à ses maîtres. Vif, joueur et au caractère très affirmé, il a appris à se contrôler et à obéir à tous les ordres de base.
Bolide (3 mois 1/2) est en réalité d'un calme olympien; mais ce petit bonhomme n'arrivait pas à gérer la solitude et pleurait sans cesse. Ceci est en bonne voie maintenant et en plus il a appris la marche au pied sans laisse, le rappel, le assis et le coucher, ainsi que les règles élémentaires de conduite à la maison. Bolide est parti pour devenir un très bon chien de compagnie.
Boston (7 mois) est une chienne très sympathique quoiqu'un peu distraite et "fofolle" (mais son jeune âge excuse ses petites bêtises). Aussi pour la cadrer un peu et lui apprendre l'obéissance (notamment à ne pas sauter sur les passants), ces maîtres ont décidé de la faire éduquer et aujourd'hui Boston est à la hauteur de leurs espérances.
Darius (10 mois) a une maîtresse très prévenante qui, ayant peur des chiens, a voulu prendre très tôt son éducation en main. Sachant que leur chien allait devenir très grand et costaud, ses maîtres souhaitaient avoir un bon contrôle sur lui, le socialiser aux enfants et aux chiens, lui fixer des interdits stricts dans la maison afin qu'il ne les domine pas une fois adulte. Darius est un bon chien.
Bandit (4 mois 1/2): très jeune mais déjà un caractère bien affirmé, indépendant et plutôt têtu! Comme il "vaut mieux prévenir que guérir", sa maîtresse a décidé de lui inculquer les ordres de base et l'obéissance dés son son plus jeune âge. En même temps, les règles essentielles d'une bonne hiérarchie ont été appliquées à la maison.
Max (1 an) venait juste d'arriver chez son nouveau maître et n'avait jamais connu l'autorité jusque-là. Joueur mais extrêmement têtu, il a fallu de nombreuses séances pour obtenir du respect et de l'obéissance et pouvoir le sortir en ville en ayant une marche au pied correcte. Mais au final, par amour pour son maître, Max est devenu un bon chien avec de l'autocontrôle et un très bon rappel.
" Je suis Syrio, j'ai 7 mois mais je suis arrivé très jeune chez mes maîtres (à 15 jours!) Déjà très obéissant de nature, j'avais quand même besoin d'apprendre les ordres de base et surtout la marche au pied sans tirer! Pendant près de 2 mois j'ai appris les ordres avec la méthode "chiot" puis le mois suivant c'est l'éducateur qui a complété le dressage par la méthode "adulte."
Taz (10 mois) avait besoin d'être cadré avec fermeté car il était très têtu, nerveux et beaucoup trop défensif à l'égard de sa maîtresse ce qui le rendait imprévisible. L'apprentissage de l'obéissance et notamment du "pas bouger" lui ont permis de mieux se contrôler, de mieux gérer ses émotions et de ne pas voir tous les humains comme des dangers à écarter.
Tourbie (11 mois) avait pris de mauvaises habitudes lors des promenades: tirer, sauter sur les passants et une chose plus rare: ramasser tous les petits cailloux pour les croquer. Ayant une légère tendance au caprice et à l'impatience, elle se mettait à hurler dés que sa maîtresse s'éloignait d'elle. Mais au final, elle s'est révélée être très docile et a perdu toutes ses mauvaises habitudes.
Byron (4 mois): pour mettre toutes les chances de son côté et avoir un bel avenir avec Byron, son maître a choisi de lui faire faire quelques séances de socialisation et d'obéissance de base (surtout le rappel). Parallèlement il a appliqué une hiérarchie complète à la maison pour éviter les éventuels problèmes liés à la dominance du chien. Quelques années plus tard, son maître m'a donné des nouvelles, m'apprenant que Byron était devenu un très bon chien.
Béryl (9 mois) (la "sauteuse") débordait d'énergie, était incapable de se contrôler, tirait très fort en laisse, sautait sur tout le monde dehors et aboyait à l'excès. Beaucoup de travail donc pour réussir à la canaliser, à lui apprendre l'autocontrôle, la marche au pied, à perdre l'habitude d'aboyer trop... Mais il faudra beaucoup de vigilance car Béryl est jeune et a encore du mal à ne pas exprimer sa joie par des sauts exubérants.
Austine (2 ans) et son "frère" Ugho (à gauche): après une jeunesse ponctuée de maltraitances et d'un abandon, Austine a trouvé un cadre de vie idyllique mais est malheureusement devenue très agressive envers les gens et les chiens. Ce n'était pas gagné d'avance mais maintenant les ballades sont redevenues un vrai plaisir puisqu'Austine n'attaque plus personne dans la rue.
Retour Accueil

 

 

 

Vidéos d'éducation AVANT et APRES (cliquez sur "lecture" pour lancer le téléchargement):

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bill (1 an)

 

 

 

Micky (8 ans): (commentaire de la vidéo) "Je n'ose plus sortir mon chien, j'ai honte car il ameute toute la rue par ses cris!", voilà ce que m'a dit sa maîtresse au téléphone. Et en effet! Micky ne contenant pas son excitation, à chaque sortie il se mettait à crier, mordre sa laisse en faisant la "girouette", zigzaguer et sauter sur sa maîtresse au point qu'elle ne savait plus où aller. Sur la vidéo, après une 1ère leçon, ses cris sont déjà plus modérés (la 1ère fois on ne s'entendait plus parler!) Micky est très vif d'esprit et a appris rapidement à m'obéir; mais connaissant sa maîtresse il lui en a fait voir de toutes les couleurs! Il lui a fallu beaucoup de détermination pour s'imposer car Micky testait sans cesse. Le résultat visible n'est pas parfait mais sa maîtresse s'en trouve largement satisfaite vue la différence avec le début. Micky quant à lui a gardé sa joie de vivre constante et naturelle qui le rend si sympathique!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A 5 mois, on débutait l'éducation canine. Caly a un sacré caractère! il faudra rester ferme.
Caly (8 mois): à 3mois1/2 elle commençait à "chiquer" sa maîtresse, une hiérarchie s'imposait donc.

 

Voici les deux "starlettes" du reportage de France 3:

 

 

Lesly (20 mois) devait apprendre tous les ordres de base pour se préparer à l'examen du CSAU et notamment aux épreuves de "pas bouger" et de rappel à 20m, de sociabilité et de tolérance aux bruits. Elle devait aussi mûrir et cesser de coller sans arrêt ses maîtres. Succès garanti!

 

 

 

 

 

 

 

Bouba (18 mois) est un mâle très dominant surtout envers les chiens qu'il chargeait dès qu'il en voyait un, faisant "voler" sa maîtresse derrière lui. Dans un cas comme ça, vu l'acharnement et l'entêtement du chien, le but était qu'elle sache le contrôler; car empêcher ce comportement aurait été impossible sauf en cassant le chien par des méthodes violentes ce que je ne fais jamais.
Rokxy (14 mois): son maître étant agent de sécurité, Rokxy devait pouvoir l'accompagner pour être chien de sécurité. Pour cela, il fallait déjà lui apprendre tous les commandements de base avant qu'elle suive une autre formation spécialisée dans la défense et la garde.

 

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

 

Vérone (3 ans) connaissait déjà les ordres de base. Le problème? très "gardienne" vis à vis de son maître, elle marchait toujours devant laisse tendue et parfois effectuait une charge d'intimidation sur un passant ou un chien. Pas du tout agressive et très docile dans le travail (bien que têtue avec son maître), elle a dû apprendre (et accepter) de marcher au pied.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rocky (8 mois1/2) avait besoin d'être canalisé et d'apprendre qu'il y a des règles et des limites à ne pas franchir (comme monter sur le canapé ou sauter sur les passants pour leur faire la fête). L'éducation canine lui a fait beaucoup de bien sans rien entamer de son caractère jovial.

 

Tobby (3ans) et son copain le Labrador: Tobby, très dominant, voulait tout gérer chez lui mais le problème c'est qu'il était peureux dehors, et là gérer la situation lui devenait impossible. Seule solution: la fuite jusqu'à la maison (au risque de se faire écraser) et adieu les promenades sympathiques! Là où les médicaments prescrits par le véto ont échoué (comme c'est souvent le cas si on ne traite pas le fond du problème), une bonne thérapie comportementale a permis à Tobby de se contrôler et surtout à comprendre que c'est sa maîtresse qui gère la situation (y compris à la maison où il a retrouvé sa place de chien).

 

Bart (10 mois 1/2) était trop "fou-fou" et un peu trop sociable (les gens n'apprécient pas toujours qu'"on" leur saute dessus parcequ'"on" les aime!); sans parler des promenades qui ressemblaient plus à des épreuves sportives. Se contrôler, gérer son impulsivité, devenir plus calme, voilà ce que l'éducation canine a donné à Bart (qui par ailleurs est toujours aussi joueur!)

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page
Georges (7 mois 1/2) a débuté son éducation à 5 mois par la méthode "chiot" puis l'a achevée par la méthode "adulte". Cela lui a permis d'acquérir un excellent rappel, une très grande sociabilité et tous les ordres de base. De même il a appris à respecter sa maîtresse, à lui obéir et à cesser de la tester par des mordillements.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Charlton (7 mois 1/2): à 4 mois il tirait déjà très fort et se montrait entêté. Apprenant tous les ordres de base en éducation "tendresse", il est passé en méthode "adulte" à 6 mois. Très "speed", il avait d'abord du mal à se concentrer mais les mois passant (et l'éducation aidant) il a fini par devenir bon élève, plus posé et plus à l'écoute de son maître.
Graffiti (2 ans) n'était pas à sa place de chien, il se prenait pour le "maître de maison" et le faisait bien savoir en marquant son territoire plusieurs fois par jour à tous les endroits possible. De même en tant que "chef", il se devait de donner l'alerte au moindre bruit ce qui entraînait des aboiements intempestifs y compris dans la voiture. Sexualité publique, chevauchement des invités, monter sur la table, contrôler tous les faits et gestes de sa maîtresse, exiger des câlins et des jeux, il avait tout le panel du parfait petit dominant et tout ça sans aucune agressivité! Voilà un tableau peu reluisant! mais rassurez-vous, tout est rentré dans l'ordre!
Anton (2 ans): à peine plus de 3kg mais un entêtement digne d'un Dogue argentin! Anton n'avait jamais été confronté à l'autorité. Très gentil, il ne connaissait pas de limite ni l'obéissance. Il a dû tout apprendre (même le "assis") et notamment à ne pas se jeter sur la chaussée ni à agresser les gros chiens. Mais vu sa "forte tête", il faudra rester très ferme et vigilant dans son éducation car il aurait vite fait de faire basculer la situation en sa faveur.

 

 

 

 

 

Indiana (1 an): vers 5 mois, Indi (pour les intimes) a développé des comportements agressifs envers les chiens, les gens mais surtout les enfants. Par manque de socialisation elle les considérait comme dangereux et voulait "trop" défendre sa maîtresse qu'elle ne voyait pas comme un "leader"! Cette agressivité n'apparaissait pas si une autre personne la promenait. Sa maîtresse a dû reprendre l'ascendant sur elle mais il faudra encore rester vigilant.

 

 

Prudent (15 mois): extrêmement intelligent, ce petit Bedlington avait pris pour habitude de dominer avec beaucoup de subtilité et sans aucune agressivité. Il ne mangeait que s'il était porté devant sa gamelle, s'octroyait tous les lieux en hauteur, suivait tous les faits et gestes de ses maîtres, mettait fin aux calins à sa guise et refusait parfois de jouer si c'est son maître qui en avait l'initiative. Impossible pour ce dernier de s'installer sur le canapé sans qu'il ne lui saute dessus. Mais le plus ennuyeux est qu'il passait son "mécontentement" d'avoir été laissé seul en détruisant le canapé, les papiers peints, les rideaux et les bibelots. N'étant pas de l'anxiété, les phéromones n'avaient eu aucun effet; seule une bonne hiérarchie a bien amélioré les choses. NB: nouvelles 4 mois après ma dernière visite, Prudent a totalement cessé de détruire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chucky (5 mois sur la photo) souffre d'un trouble génétique issu d'une très mauvaise sélection et touchant toute la portée. A 7 sem il fuyait les humains; à 8 sem il commançait à agresser tout ce qui l'entourait (sauf ses maîtres avec qui il est très soumis). Incapable de s'adapter à l'environnement, tout lui paraît sans cesse nouveau et effrayant et provoque l'agression. Il ne peut pas gérer ses émotions et réagit impulsivement. Pour preuve, il a suffit que je change de blouson pour qu'il me charge. Pourtant intelligent puisqu'il a appris les ordres de base, il ne guérira pas (même si l'éducation canine lui a permis d'apprendre un peu à se contrôler) et devra toujours rester sous la vigilance constante de son maître. Un "antidote" tout de même: la ludothérapie avec sa balle qui stope immédiatement son agression.

 

Cassioppée (3 mois1/2 sur la photo) a un fort caractère et commençait à grogner sur sa maîtresse vers 3mois. Par esprit de dominance, elle a obtenu d'être nourrie à la main durant 4 mois ce qui a grandement compromis les chances de la dame à s'en faire obéir (malgré un excellent niveau avec moi). Voilà une erreur à ne jamais commettre si vous voulez un chien obéissant.
Saxo (5 ans): malgré des cours d'éducation dans sa jeunesse, Saxo avait progressivement repris une place de dominant et devenait dangereux pour sa famille. En effet, énervé par le port d'une collerette, il avait obligé ses maîtres à se réfugier sur un banc et c'est suite à cet incident qu'ils ont fait appel à moi. Tout est très vite rentré dans l'ordre sauf son côté bagarreur envers les autres chiens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

 

 

Cette Cocker femelle (10 ans) redéveloppait un lien beaucoup trop exclusif avec sa nouvelle maîtresse, ce qui risquait de la reconduire à un hyperattachement. Cette relation d'amour fusionnel n'est pas saine ni pour le chien ni pour le maître car il les oblige parfois à se replier sur eux-même et empêche leur épanouissement propre. De plus dans le cas présent la chienne devenait agressive envers les chiens qui approchaient sa maîtresse. Un détachement était indispensable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Shirley (7 ans): adoptée en refuge on ignore tout de son passé. Elle était déjà agressive envers ses congénères, a priori par crainte, puis en grandissant elle a pris de l'assurance surtout après avoir "gagné" une bagarre. Du coup Shirley a trouvé une solution à ses craintes dans l'agression. L'éducation canine lui a appris, au-delà de l'obéissance, à être plus calme et moins impulsive, à mieux gérer ses émotions, à ne plus aboyer au portail au moindre bruit, à rendre son jouet, à accepter de se coucher face à un chien aboyant plutôt que d'attaquer; bref à lui montrer qu'il existe d'autres solutions que l'agression. Il ne faudra pas relâcher le travail mais Shirley est très intelligente et comprend très vite.
Tommy (5 ans) tirait si fort sur sa laisse que les sorties devenaient un calvaire pour sa maîtresse souffrant des articulations. De plus, dominant, il cherchait la bagarre avec tous les chiens mâles. Il m'a testé mais a vite compris que je ne cèderai pas. Très intelligent, il a parfaitement assimilé la marche au pied et tout le reste. Les promenades sont redevenues un plaisir.
Aïko (2 ans): les sorties étaient devenues infernales et épuisantes pour sa maîtresse tant il tirait. Par peur qu'il lui échappe, il était équipé d'un véritable attirail: 1 collier, 1 harnais de marche, 2 laisses et 1 poignée courte en supplément. Aujourd'hui il marche au pied (même s'il teste encore), est plus calme et a cessé de geindre sans arrêt à la maison pour qu'on s'occupe de lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Calla (10 mois) s'est mise à 6 mois à ne plus tolérer l'absence de sa maîtresse malgré la présence de 2 autres chiens. Elle se jetait contre la porte et aboyait; elle souffrait d'une forte anxiété de séparation. Une bonne thérapie comportementale basée sur un détachement affectif, la mise en place d'une hiérarchie et associée aux médicaments prescrits par le véto ont permis de résoudre totalement le problème. Calla a mûri, est plus indépendante et a même perdu sa peur des voitures.
Bounty (20 mois) s'est mise à 1 an à souffrir d'anxiété et à se lécher les pattes au point de se blesser. Les anxiolytiques n'ayant aucun effet durable (puisqu'ils ne traitent pas la cause du trouble mais seulement le symptôme), cela s'est agravé et dégénéré en TOC. Il est parfois très difficile de trouver les causes de l'anxiété chez un chien puisqu'il ne peut pas s'expliquer et le stade du "TOC" étant le plus avancé, la résolution du problème n'en est que plus compliquée. Néanmoins en instaurant une hiérarchie claire et constante, en créant le détachement affectif qui n'avait pas eu lieu et laissait Bounty à une place qui n'était plus la sienne, on a pu améliorer la situation sans usage de psychotropes. Bounty est devenue beaucoup plus calme, moins collante, n'a plus jamais grogné ni mordu; ses léchages ont diminué en fréquence et en intensité, cela cesse même totalement sur des périodes récurrentes.

 

Frolic (7 mois 1/2) montrait déjà un fort tempérament à l'âge de 3 mois, urinant devant ses maîtres, cherchant le rapport de force dans le jeu, provoquant sa maîtresse en sautant, aboyant, claquant des dents et mordillant. Ses maîtres ont investi beaucoup de temps dans son éducation avec moi, produisant des progrès plus rapides que la moyenne. Ils peuvent être fiers d'eux, Frolic est devenue une petite chienne obéissante.
Cookie (6 mois 1/2) n'était toujours pas propre et urinait beaucoup sur son panier et les tapis (elle recherchait les matières absorbantes). Mais avec les bonnes méthodes, la voici devenue propre 1 semaine seulement après l'entretien! Et tant qu'à faire, on en a profité pour mettre en place les bonnes bases de l'éducation, notamment la marche au pied.
Pour Charango (7 mois1/2) les leçons ont commencé en méthode "chiot" à 5 mois avec l'apprentissage par le jeu et les friandises de tous les ordres de base. Puis prise en main en méthode "adulte" dés 6 mois avec 3 leçons; et pour finir 4 leçons de transfert sur le maître. Voilà comment obtenir de bons résultats, en s'y prenant tôt!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cassius (8 mois) avait besoin d'une bonne prise en main vu son caractère dominant et bagarreur envers les autres chiens. Avec quelques séances, il a appris à marcher au pied, à respecter le "pas bouger" à distance et à accepter de se coucher.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alaska (5 ans) devait perdre de très mauvaises habitudes: ouvrir la porte et fuguer, tirer en laisse, avoir des phobies sociales, désobéir, être hyperattachée au fils, réveiller sa maîtresse 2 à 3x par nuit pour sortir et surtout uriner dans la maison. Aujourd'hui elle ne fugue plus, marche au pied sans laisse, dort seule et ne réveille plus personne, et n'a plus peur d'aller sur les avenues. Il faudra continuer!
Haut de page

 

Niji (2 ans) a eu un début de vie très difficile. Adopté à 14mois, il n'avait aucune éducation et ignorait jusqu'à son nom car il avait passé sa vie isolé sur un balcon! Il volait de la nourriture et se montrait agressif et mordeur en cas de réprimande. Pour calmer les tensions et éviter les accidents, ses maîtres ont choisi la thérapie comportementale pour mieux le comprendre et mieux réagir afin d'éviter les mauvais gestes. Malgré des périodes de "révolte" ponctuées de jeûnes et de refus de contact, les choses vont mieux.

3 ans après: Niji et ses maîtres ont oscillé entre des périodes sereines parfois même longues (près d'1an) et des phases plus tendues. Ses maîtres ont été exceptionnels dans leurs efforts permanents pour comprendre et communiquer positivement avec Niji. Malheureusement en mars 2010 Niji a dépassé les limites, devenant imprévisible et donc potentiellement dangereux. Jusqu'au bout ses maîtres ont cherché une structure adaptée mais aucune n'a pu ou n'a voulu l'accueillir. Avec les nouvelles lois sur les chiens mordeurs ils n'ont eu d'autre choix que de le faire euthanasier. Sans excuser ce que Niji a fait, il n'est pas le seul responsable; ses tout 1er maîtres et les maltraitances qu'ils lui avaient fait subir ont une grande part de responsabilité dans ce que Niji était devenu. Les dégats causées par les Hommes ne sont malheureusement pas toujours récupérables...

 

 

 

 

 

 

 

 

Bangal (1 an), jeune berger australien impétueux, était trop dominant dans sa famille. Il n'hésitait pas à les bousculer pour passer le 1er, à gnogner et pincer en cas de contrainte; il tirait très fort en laisse et ne revenait pas au rappel. Les leçons lui ont appris à se calmer, à respecter ses maîtres et surtout à obéir. Le travail du rappel a été très poussé et les résultats sont là.

 

Djano (9 mois) a commencé son éducation en méthode chiot et déjà il affichait un caractère dominant avec beaucoup de sauts et de mordillements. Il avait besoin des bases classiques, d'une bonne hiérarchie et surtout d'un travail sur le rappel car comme beaucoup de husky Djano est indépendant et ne revient pas. Avec les leçons il a appris à revenir en milieu inconnu de peur de perdre son maître mais continue à l'ignorer s'il est proche de chez lui.
Crevette (8 mois) a été prise en main très tôt puisque ses maîtres avaient choisi un entretien de conseils préventifs avant même l'adoption.A 2 mois1/2 (photo du bas) elle a appris les ordres de base en

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

méthode chiot puis à 6 mois en méthode adulte. Ainsi elle devenue une chienne quasi parfaite qui fait même de la moto!
Cyann (3 mois) est un très jeune Cane Corso. Arrivé dans sa nouvelle famille depuis 15 jours, ceux-ci ont désiré un entretien de conseils préventifs afin de bien faire les choses tout de suite. En effet, Cyann est leur 1er chien et pèsera près de 50 KG à l'âge adulte. Son éducation ainsi que celle des deux enfants était primordiale pour eux et cela devrait être fait plus souvent surtout avec les gros chiens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arthur (2 ans) est un "surexcité" comme beaucoup de Jack Russel. Nerveux, "speed", il avait tendance à sauter sur sa maîtresse, à sursauter aux bruits urbains, à tirer et zigzaguer en tout sens; il était incapable de rester assis 30 sec, trop distrait. Les quelques leçons en club n'ayant rien donné, des cours particuliers s'avéraient nécessaires. A force de répétition, il a appris à se calmer et à s'autocontrôler surtout grâce aux exercices de "pas bouger".

 

 

Lola (2 ans 1/2) n'avait jamais vraiment été contrainte dans sa vie. Il est vrai qu'elle ne détruisait rien, était propre et n'était jamais agressive. Oui mais Lola avait la mauvaise habitude de sauter sur les gens, de tirer fort en laisse et de hurler si un membre de sa "meute" s'éloignait des autres. Placée en dominante elle réagissait comme tel. Une bonne hiérarchie et 10 leçons d'éducation ont remis les choses en place (même si elle n'a pas apprécié que je lui donne des ordres et elle me l'a fait savoir!)

 

 

 

 

 

 

 

Pignou (2 ans) a été maltraité puis a passé 16 mois en refuge, manquant de socialisation et d'éducation. Pour démarrer une nouvelle vie sur de bonnes bases et supprimer ses problèmes de socialisation (aboiements défensifs sur les chiens et certains passants), son nouveau maître l'a fait éduqué. Ainsi fini de sauter, de tirer très fort en laisse, de charger les pigeons... Pignou s'est bien adapté à la vie urbaine.

 

 

 

Cartouche (15 mois) est issu d'une lignée de chiens de chasse et avait donc beaucoup de mal à revenir surtout si une chienne était dans les parages. Gentil et sociable il était néanmoins têtu et tirait si fort que même le harnais de marche ne l'arrêtait pas. La marche au pied, le "assis/couché/pas bouger" n'ont pas posé de problèmes; mais le rappel reste aléatoire en dehors des leçons (l'appelle d'un congénère reste plus fort que l'appel du maître).

 

 

 

 

 

 

Adéma (3 ans) a vu son univers chamboulé avec l'arrivée d'un bébé. Avant elle avait toujours fait un peu ce qu'elle voulait mais là des règles s'imposaient. Avec le bébé, ses maîtres avaient moins de temps pour elle et Adéma a commencé à obéir de moins en moins, à tirer, à monter sur le canapé, à rentrer dans les chambres... Grâce à une hiérarchie stricte et 10 leçons d'éducation, les choses sont rentrées dans l'ordre mais attention! elle est têtue et il ne faudra pas relâcher la vigilance!
Zara (1 an) est une très gentille Rottweiler (comme quoi!), docile et joueuse. Elle avait juste besoin d'apprendre à marcher au pied, à supporter la muselière, à ignorer les chiens hargneux derrière les portails et à ne plus sauter sur ses maîtres. Son éducation a été facile. Le seul problème? des destructions dans le jardin pour s'amuser (elle est encore "ado", alors tout s'explique).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crapule (10 mois) est devenu agressif vers ses 5 mois, à l'adolescence. Très dominant, têtu, impulsif, le cocktail était détonant: marquage urinaire, destructions, vols d'objets, aboiements pour exiger l'attention, grognements et morsures pour un rien (impossible de le bousculer, d'approcher de sa gamelle, de reprendre les larcins...) La situation devenant invivable, une thérapie comportementale était indispensable et a porté ses fruits.
Célestin (1 an) avait 2 gros défauts: tirer comme un forcené et sauter violemment sur ses maîtres et leurs invités (pour faire la fête bien sur mais cela peut faire peur!) Très têtu mais très gentil, c'est avec patience, fermeté et répétitions qu'on a obtenu la marche au pied et le "assis/ pas bouger" à l'arrivée des invités. Les règles hiérarchiques ont complété le tout dans la maison.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bambou (1 an) a été trouvé. Très fou-fou, trop même, il sautait sur sa maîtresse, harcelait de jeu les autres chiens de la maison, mordillait dés qu'on le touchait... Tellement nerveux qu'il marchait en se grattant et se secouant sans cesse! Bambou a eu du mal à apprendre à se contrôler, 3 leçons rien que pour obtenir le "pas bouger"! un vrai zébulon! L'éducation lui a fait beaucoup de bien, il a cessé de se gratter, de se secouer, de bouger sans arrêt. Et il aime travailler!
Bender (9 mois) est très docile mais son maître avait quand même besoin de lui inculquer l'éducation de base comme une marche au pied rigoureuse, "assis/ pas bouger" pour passer les portes et les trottoirs, "couché" le temps de discuter, marcher derrière le fauteuil dans les passages étroits par sécurité... La socialisation aux gens, enfants, bruits urbains et chiens a été renforcée. Mais Bender est "ado", il teste, surtout au rappel et si des chiens le provoquent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page
ment, tout a été amélioré surtout avec le passage en méthode adulte. Mais vigilance! elle débute tout juste son adolescence!
Bobby (2 ans) était très nerveux, distrait et têtu. Avec son caractère affirmé, il tirait en laisse mais se couchait et refusait d'avancer si une odeur ou un chien l'intéressait. Il refusait d'obéir au simple "assis" et impossible de le coucher! Les leçons ont eu un effet incroyable sur lui, une fois le collier mis, il se transformait en un chien très calme et venait à se coucher et s'endormir le temps d'une discution!

 

Cloonie (6 mois1/2) a débuté son éducation à 2 mois 1/2 (photo du bas) en méthode chiot après 2h de conseils préventifs. Et heureusement! car elle a un sacré caractère! Mordillements, sauts, entête-

 

 

 

 

 

 

 

 

Pitchoune (9 mois) avait vraiment besoin d'autocontrôle et d'apprendre à revenir. Parfois elle pouvait mettre 1h30 à rentrer surtout s'il y avait d'autres chiens. Très fofolle et joueuse elle déclinait l'autorité en jeu et courait en rond autour de sa maîtresse. Avec fermeté, elle a appris à se soumettre aux ordres, et revient beaucoup plus vite qu'avant.

 

Nougat (1 an) était placé en dominant et du coup il n'obéissait pas. Entre des aboiements exigeant l'attention et des sauts, il mordillait sa laisse, tirait et s'enroulait autour des gens et des poteaux, et ne revenait pas au rappel. Tout a été réglé même son côté têtu, seul le rappel est parfois "hésitant" s'il est sur une piste ou s'il voit un chien.

 

 

 

 

 

 

 

 

Câline (16 mois) est une chienne adorable et douce comme son nom l'indique. Mais jeune et encore très "fofolle", elle tirait son maître âgé beaucoup trop fort et suite à une chute, il n'osait plus la sortir. Aussi pour pouvoir profiter de belles balades avec elle, il l'a fait éduquer. Câline ne tire plus du tout et descend les escaliers avec une grande précaution.

 

De gauche à droite: Ayak (7 mois 1/2) et Bruce (2 ans) sont neveu et oncle. En rivalité, c'était à celui qui tirerait le plus fort pour passer devant l'autre! Ayak, jeune ado, avait aussi pris la nouvelle mauvaise habitude d'aboyer sur les gens et les chiens; cela a été très vite corriger par le dressage.Bruce, à l'âge de raison, était plus têtu surtout au rappel et au "couché" (un bon coup de patte pour refuser! Cela aussi a été corrigé.) A présent il ne reste plus qu'à entretenir surtout au niveau de leur rivalité pour marcher devant.
Weesbee (7 mois 1/2) a eu un début de vie difficile; il est arrivé chez sa maîtresse à 2 jours! Elle l'a sauvé et a parfaitement joué son rôle de mère substitutive. Mais pour parfaire son éducation, elle a pris 10 leçons. Il fallait notamment faire le détachement affectif que la mère effectue vers 5 mois. Weesbee était trop attaché, il ne supportait pas qu'un autre prenne sa laisse et hurlait dés que Madame s'éloignait de lui. Aujourd'hui c'est un excellent chien, sociable et obéissant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cartoon (9 mois), comme tout Jack Russel qui se respecte, a un caractère très affirmé et n'a peur de rien. Très têtu, sa maîtresse a pris son éducation en main très tôt, à 4 mois; puis grâce à la méthode adulte il est devenu obéissant et a un bon rappel (bien qu'il ait toujours gardé son côté têtu). Son seul point faible: d'instinct (le Jack est un chasseur) il course tout ce qui va vite et n'entend plus rien dans ces moments-là.
Ichigo (7 mois) est resté trop longtemps dans son élevage en pleine campagne et quand il est arrivé à 4 mois en ville, il avait peur des bruits, des gens mais surtout des enfants. Sa peur le forçait à aboyer furieusement. En commençant tout de suite l'éducation, on a supprimé cette agressivité et pratiquement son comportement de fuite. Il progresse toujours et le travail est à entretenir plusieurs mois encore. A sa maîtresse de jouer!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sociable envers les gens, les enfants et les chiens. C'est mission accomplie; Dolly est adorable.
Dolly (8 mois ci-dessous) a débuté son éducation en méthode chiot car son maître, conscient des nouvelles lois s'appliquant aux chiens dits "dangereux", voulait s'assurer d'avoir une chienne équilibrée, obéissante et

 

 

 

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cheyenne (1 an) était très fofolle et désobéissante. Ne supportant pas d'être seule dehors, elle détruisait tout dans le jardin. Le dressage lui a permis de se cadrer, surtout la marche au pied,
d'obéir plus vite, mais elle n'aime toujours pas rester seule dehors...
Pour voir plus de photos et de témoignages, cliquez ICI!